Aladin et la lampe merveilleuse – 1948 > synopsis et distribution

Laure Choisy

Violoniste à l’OSR, altiste de quatuor, professeur de musique et compositeur, mais également auteur de revues, de skectches comiques, de pièces de théâtre et de livres pour enfants, Laure Choisy co-fonda les Marionnettes avec Marcelle Moynier, en fut l’administratrice et l’auteur-compositeur attitré jusqu’à sa mort en 1966.

Les deux complices se rencontrent au Lyceum Club, société culturelle féminine au tout début des années 20. Laure entraîne Marcelle « sur le chemin de la facétie », montant avec elle, en 1921, C’est si naturel, « désopilante, spirituelle et hilarante revue de Laure Choisy (avec) Marcelle Moynier qui porte avantageusement le travesti ». Le duo de créateurs était formé.

« Souffrant d’un pessimisme fondamental qu’elle masquait, malgré un abord austère, sous une drôlerie de propos d’une causticité parfois terrifiante », Laure « maniait avec un art subtil l’humour, la grâce, la gaîté. »

Fidèle, talentueuse et indispensable aux dires d’Eric Poncy, elle cachait « sous des dehors un peu bourrus et réservés, une nature pleine de sensibilité dotée d’un humour inépuisable qu’elle déversait dans des productions comiques très inattendues de la part de cette demoiselle au visage si sérieux ! »

Thierry Vernet, 1983

« La cérémonie du thé était le moment des projets élaborés et des souvenirs évoqués. C'est là qu'Ingeborg Ruvina mimait ses succès de ballerine, soulevant ses nombreux vêtements; laure Choisy se souvenait alors qu'elle avait affaire ailleurs...»